J’accuse

En 1968, il était écrit : les murs ont des oreilles, les oreilles ont des murs.
Aujourd’hui les vieux murs tombent. Alors peut-être les oreilles s’ouvriront-elles à plus grand, afin de ne plus subir les événements, mais les comprendre et retourner à leurs causes – à la Source.

J’accuse

J’accuse les hommes de la Terre et leurs lois de ne pas accueillir l’OM de Lumière, leur partie supérieure.

J’accuse les hommes et leurs lois de nous séparer du Ciel sur la Terre et de rendre ainsi les hommes schizoïdes, malades, de même qu’ils détruisent notre Nature Mère.

J’accuse les lois mortelles des hommes de ne pas être en état de juger de l’Ordre, n’étant pas eux-mêmes, dans l’Ordre de l’Univers.

J’accuse les lois formelles de tuer l’homme, dans son essence, même sur la Terre.

J’accuse les lois des hommes de nous avoir fait perdre notre lien avec Père-Mère, de détruire la planète, en lui faisant perdre son axe, ce qui est à l’origine des guerres.

J’accuse l’homme avec ses structures mentales actuelles, et ses lois personnelles, de tuer la « F-âme » (femme), son âme propre et de perdre le sens sacré de la Terre.

J’accuse l’homme d’avoir structuré ce monde, d’après des lois basées sur des valeurs d’illusions, d’images, de pouvoir hypocrite et mensonger de la matrice. Toutes ces valeurs extérieures et physiques ne tiennent pas compte du Réel et de ses qualités d’Être profondes, intérieures.

J’accuse les hommes de confondre la structure mentale qui conduit aux mensonges, à la dualité, alors que l’Amour organise la Vie des humains, sans la tuer.

J’accuse les lois de l’homme mortel, dépendant des images et donc enfermé et prisonnier, de n’être pas en état de juger du monde réel.

Ce qu’il n’a ni acquis, ni touché, faute d’avoir traversé et dépassé le monde des illusions, la matrice.

En effet, quel monde et quelles valeurs servent la loi des hommes d’aujourd’hui, si ce n’est le monde de Maya (l’illusion), de l’argent, du pouvoir, des démons, d’une sexualité déviée ?

J’accuse la loi des hommes d’avoir trahi le pacte de l’Éternel : la loi du vrai mariage du Ciel et de la Terre.

J’accuse l’homme et ses lois anciennes, d’entraîner la plus grande de toutes les guerres : celle de l’un contre l’autre, au lieu d’appliquer la loi d’Unité de partage, de solidarité.

JE, NOUS n’appartenons pas à ces lois, qui sont fausses et malhonnêtes, estropiant l’homme dans sa réalité concrète.

Tant que l’homme ne sera pas libéré de la première matrice, tant que l’homme ne sera pas libéré du monde des « effets-Mère » :
• Alors, ces lois seront séparatrices, duelles ne pourront régir le monde du Vivant, ni apporter l’harmonie et la paix sur la Terre, que seul le respect du Vivant issu du Vivant, peut nous rendre.

Les lois des hommes n’ont plus de pouvoir sur la Terre, étant coupés de l’Ordre de l’Univers-Terre :
• Ces lois détruisent les hommes et la planète, manipulent jusqu’à leur âme, leurs énergies et piègent leur génome pour les suivre à la trace et en faire des machines.

Là est le résultat de leurs œuvres, la destruction de l’humain et de la Terre.

Actuellement, d’autres lois ressurgissent, venues du fond des abîmes de l’homme, balayant inexorablement le vieux système.

JE, NOUS, VOUS hommes du Ciel et de la Terre, Peuples, Enfants, Âmes et Êtres de différents Univers désirons :
• Suivre les lois de l’Unité pour refaire la Paix dans l’Humanité et sauver la Terre.

J’accuse les lois mortelles des hommes de servir les mondes d’en bas infernaux, et la bête, sans être reliés avec le monde d’en haut, conduisant les hommes à la luxure, au mensonge, au déséquilibre, à la bassesse. Ils ne se sont pas élevés, ils sont « mal-élevés ». Ils ont perdu le sens des valeurs, leur dignité d’être humain.
Là où l’homme meurt, l’Harmonie est perdue, le vrai pouvoir n’est pas respecté.

J’accuse la loi des hommes de tuer les Êtres, d’empêcher l’évolution interplanétaire et de tuer tout ce qui l’entoure, ses frères de sang et ses frères de Lumière, par le non-respect de l’Ordre de l’Univers.

J’accuse la loi des hommes d’avoir trahi le Pacte Éternel, de s’être coupés du corps d’Unité, de l’Alliance entre les différents mondes et de détruire l’humain et la nature.
Nous en appelons aux lois naturelles du Ciel et de la Terre, pour respecter les Lois Suprêmes de l’Univers, qui ne séparent pas.
Celles-ci ne passeront pas, elles sont éternelles comme l’Esprit qui demeure.

J’accuse la loi des hommes de déroger à la loi des œuvres et d’être hors-la-Loi du Principe.
Comme ils ont jugé, ils seront jugés.
La Lumière revient, Et personne n’y pourra rien changer.

Ioana Myriam