« Durant la greffe solaire, les mains de lumières transforment des rayons du soleil en deux brins d’ADN. Cela aide beaucoup à descendre dans la matière. L’amibe est toute lumineuse comme une luciole. Arrivée au stade du poisson, celui-ci se retrouve dans un banc de poissons. Ils brillent d’argent et d’or dans un mouvement d’ensemble. Au stade du reptilien, un gros crocodile se manifeste, menaçant. C’est dur. Grâce à la...

Lire la suite

« J’ai ressenti que le petit fœtus était triste et se sentait isolé et seul. Avec ma famille de lumière, je ne me suis plus sentie seule. Lorsque j’ai accueilli l’Être de lumière par la fontanelle et l’ombilic, j’ai senti la lumière et la joie qui venaient. J’ai bien senti la lumière et l’énergie venir dans mes os. J’ai mené le travail parallèlement pour mon fils, car je ne l’ai...

Lire la suite

« Myriam nous propose de revenir au troisième mois dans le ventre de la maman en accueillant l’Être et l’Âme. C’est la première fois que je vois et sens les Êtres de Lumière à l’intérieur. Dans mon être de lumière blanche, je sens des particules encore plus lumineuses qui forment des spirales, des géométries et cela donne un corps en mouvement, très vivant, chatoyant. Ces particules peuvent voyager, former de...

Lire la suite

« Un tourbillon de lumière est venu envelopper tous les êtres de ma famille qui étaient dans l’obscurité et la méchanceté et les a emportés, neutralisés, allégés. Des fourmillements venaient dans mon corps ainsi qu’une joie dans le bas-ventre. Comment l’humanité peut-elle accepter tant de carcans et de souffrances? L’embryologie solaire est un tourbillon de lumière purificatrice. Lorsque la lumière est revenue dans le reptilien, de fortes douleurs ont émergé...

Lire la suite

« Lorsque j’ai pratiqué la greffe solaire sur la première cellule, j’ai vu cela comme une fine lamelle d’or que je glissais dans ma cellule. Cette greffe solaire a irradié de la lumière tour à tour dans les différentes phases du développement du fœtus : l’amibe, le têtard, le poisson, le reptilien, le « cocorico ?». J’ai senti que j’avais certaines caractéristiques de l’amibe (maigreur des bras peut être, recherche de nourriture)...

Lire la suite
Faire défiler vers le haut