Retour à l’Origine

ou la Victoire de l’Homme Interdimensionnel.

Du fond de l’Univers en révolution, comment suis-je entrée dans ce déploiement du vivant dans sa fonction totalement permanente, en évolution constante, que seules nos limites mentales nous font oublier ?

Prise dans cette migration d’un espace vers un autre, je deviens toute petite, comme un point dans un mouvement ondulatoire. Je me fonds dans ce mouvement qui avance doucement, profondément, sans arrêt, dans un silence sonique. Je suis ce mouvement. Il est Un en vérité, le même pour tous...

Ce que les humains appellent « le Chemin » prend un sens, une conscience plus vaste. Le « Grand Chemin », c’est ce mouvement ondulatoire qui avance à l’infini.

galaxy_by_hederahelix88-d641sji

Galaxy by HederaHelix31415927 on DeviantArt / CC BY 3.0

 

Mais comme les humains ne contemplent qu’une petite portion de l’espace-temps à cause des images, Le Grand Chemin devient aussi étroit et fragmenté que leurs propres limites spatio-temporelles.

Reliée à cette intemporalité immense dans laquelle je baigne, la Terre se prépare à vivre une formidable évolution. Cela se passe à l’intérieur de nous, à l’infini et à l’extérieur. Je, Nous, particules du vivant entraînées par ce grand mouvement ondulatoire fait d’Amour et de Conscience.

On me décode d’un autre Univers et la Terre le reçoit à travers moi en même temps. Brusquement, toutes les visions mortelles, étriquées et collectives de tous les différents chemins ont disparu...

Toutes ces représentations du Divin aux différents âges qui ont été exprimées sont un instant d’éternité. Et c’est juste et beau de voir l’Éternel en voyage...

Krishna, Shiva, Moïse, Bouddha, Christos, Inti, Mahomet, Babaji, et d’autres... Toutes ces grandes Âmes initiées venues donner leur vie et enseigner la vie, nous les avons séparées du Grand Chemin pour n’en garder que l’attachement à leur personne, une petite partie coupée du Tout. Toutes ces limites temporelles et mentales sont illusoires. Nous sommes profondément infidèles au grand chemin unique qui les contient tous : l’Amour de l’Un qui se déroule dans l’Éternité sans s’arrêter.

Je vois alors tous ces grands Êtres et ces Divinités en moi, petites particules du Vivant et tous les différents chemins n’en font qu’un seul. Ainsi m’apparaissent présents au-delà de la génétique nos grands ancêtres qui nous ont précédés, merveilleux enseignants qui continuent tous sur le Grand Chemin à travers cette petite particule de « Je » et « Nous ». Brusquement, ces chemins se fondent en un seul. Je suis dans ce chemin de l’Unique qui continue à avancer vers le futur, passé, présent... il ne reste ici qu’une onde récidivante, incessante. Nous sommes baignés par ce courant et nous devons en prendre conscience pour la paix des nations.

Ainsi, dès que l’homme réintègre le Divin, il est à la fois tous ces grands Êtres qui continuent le chemin à travers lui et nous sommes ces petits points dans ce grand déploiement du Vivant, dans cette réalité permanente. Dans cette évolution je ne suis plus que poudroiement de Lumière, atomes et cellules. Une porte s’ouvre, une fenêtre, un couloir d’un espace-temps éternel dans ce mouvement grandiose. À un certain niveau, l’humain est broyé pour retourner à sa Source. Oui, l’humain à travers moi est broyé ou moi à travers Lui ?

Il n’y a plus de différences dans ce couloir. Au lieu d’être fidèles à des parties, des morceaux parcellaires du Réel, nous redevenons fidèles à « l’Ancien des jours » qui est au-delà et transcende tout. Où est donc la Victoire du « Vivant issu du Vivant », si ce n’est de nous sortir du tunnel sombre de la « mort » de nos limites, pour nous ramener vers la Source, notre véritable beauté ?

Brusquement, les anciennes et nouvelles particules se fondent pour former le grand chemin, Je suis cela, Libre.

Parfois on en sort en concentrant un amas de particules qu’on appelle : « reprendre forme ». Il ne faut plus jamais oublier cette Conscience d’Unité et d’Amour éternel, cette formidable force qui nous propulse en avant. Tous font partie de nous. Tous ces grands Êtres divins venus nous éveiller continuent leur chemin à travers nous ; Particule infinie de Conscience-Lumière, « Je suis, Nous sommes » étoiles infinies, le Big Bang et nous y revenons toujours à travers cette onde, le Grand Chemin... Dans cet instant d’éternité d’Amour, l’Univers et la Terre se mêlent.

Dans le monde actuel, c’est la mort si tout est séparé et duel, si l’Homme n’est pas relié à la Source. Du côté du vivant, c’est l’Unique, où tout s’accomplit dans la complétude, l’harmonie parfaite et l’intégration de tout en Un.

Comme c’est bouleversant de quitter le tintamarre de ce monde « d’appâts-rances ». C’est cela le grand « pas-sage » pour revenir à l’Homme nouveau interdimensionnel : mourir pour vivre, se reconnecter à nos origines et puis revenir « en villégiature », de passage ici...

Comment est-ce venu au cours de cette nuit éveillée ? Cela est parti de la glande pinéale « décrassée », puis le voyage « du dedans » m’emporte dans un tourbillon profond où cellules, atomes et l’infiniment petit sont entraînés à travers d’autres lignes du temps, des champs de force, des trames supraluminiques...

Me voici consciente d’être une particule qui s’éveille, éveilleuse, travailleuse, transmetteuse, traversée, traversante, qu’Ils sont tous en moi et qu’Elle est en tout, consciente de son éternité. Elle voyage et continue le chemin de ceux qui reviennent à travers la Source, dans ce mouvement incessant de l’Univers-Terre.

Ainsi, chaque fois que l’on s’accroche à l’image de la personne qui a quitté sa forme physique, au lieu de s’accrocher à la Lumière et au mouvement de l’Univers, on l’empêche de continuer le chemin à travers nous.

star-clusters-w400

Ce qui est issu d’un non-espace non-temps y revient, Flux unifié de Lumière d’Amour-Conscience. Enfin, nous pouvons évoluer vraiment sans cesse, nous sommes tous nés pour revenir à notre Origine.

En revenant dans cette forme, une force colossale qui vient de l’Éternité se reconcentre et se propulse, me traversant comme une onde où passé, présent, futur, ne sont plus qu’un même mouvement du Vivant où que je sois.

Puis brusquement, de nouveau retour en arrière : le Big Bang devient lui aussi un point d’origine de cet Univers et derrière, il y en a tant d’autres à découvrir. Les scientifiques devront y revenir. Le choc actuel est aussi dû à ces Êtres qui n’appartiennent pas à notre Univers et qui « culbutent » nos anciennes énergies et valeurs. Ils ne se manifestent pas. Il ne reste que de la Conscience. Nous sortons de l’utopie pour retraverser le Big Bang afin d’inverser ce génie matriciel ou matériel et revenir vers d’autres Intelligences unifiées.

Ne jamais oublier que nous sommes issus de nos ancêtres mais que nos cellules d’origine contiennent aussi la mémoire de notre Source et donc des Univers en expansions, mais aussi de ce qui était avant ; nous revenons vers le « Vivant issu du Vivant ».

Alors que je termine ce voyage, je reviens à cette conscience profonde déjà vécue il y a longtemps ; nous sommes, en nous-mêmes, tous les états séparés de la Terre et à l’intérieur de nous se trouve aussi le moyen de reconstruire l’unité des états. En marche vers l’Unité... d’où les mouvements d’énergie profonde du magma et de la Terre qui se libèrent en même temps.

À nous donc, particules d’Amour et de Lumière consciente, de commencer notre travail de reconstruction et de ré-Unification...

De retour en France, les paroles écrites en 1968 lors de mon arrivée sur Terre résonnent encore :

« ...et la Vie et la Mort, éternelles en moi, ne se battent plus,
vivent et meurent au moment où je suis éternelle-infinie... »

8 / 10 novembre 2015 – Inde – Texte complet