L’appel des Arbres

Alors que nous rendons grâces aux Forces du Ciel et de la Terre sous un grand arbre, brusquement la forêt et les arbres d’Amazonie se font sentir : la beauté et l’amour des arbres, la supplication des Êtres de la nature s’est manifestée là, au-delà de nos espaces limités. Les personnes qui m’accompagnent sentent aussi cette présence.

L’homme doit se souvenir qu’il appartient au monde et non à une petite partie de la terre. Il appartient à l’Ensemble, comme un hologramme de Celle-ci.

Alors que les “blancs” volent et détruisent la Terre des Indiens, nous les blancs qui désirons être en accord avec les Lois du Ciel et de la Terre, sommes tenus d’entendre cet appel urgent de la Nature.
De même que chaque arbre est habité par une Entité tout comme les hommes le sont, même s’ils en ont perdu le souvenir, ces Entités des arbres sont elles-mêmes reliées à d’autres Entités encore plus évoluées, Celles qui veillent sur la forêt, la terre qui les entoure. Et ces Entités sont elles-mêmes reliées à des Puissances bienveillantes supérieures qui protègent la Nature et nous-mêmes.
Si nous rompons ce lien d’amour et de protection, nous détruisons notre lien avec notre Mère-la-Terre et l’harmonie d’ensemble reliée aux forces de l’Univers.

Aujourd’hui, l’heure est grave pour la forêt Amazonienne et l’Humanité.
De même que nous pouvons agir à l’extérieur, à présent nous nous devons d’agir aussi à l’intérieur en nous reliant aux mondes invisibles.
Nous pouvons utiliser les trames supra-luminiques de l’Univers qui nous relient tous ensemble ainsi que les différents règnes. Si nous sommes prêts à changer de regard sur la séparation des mondes que seul notre mental duel a provoquée, nous coupant de Père et Mère, si nous sommes prêts à ce changement, voici le travail qui nous est demandé :

  • Relier nos arbres ici en Occident avec les arbres de la Terre (travail déjà commencé par d’autres) ;
  • Faire un lien avec l’Esprit des arbres de l’Amazonie par des trames avec nos arbres ici et là-bas ; puis nous reconnecter à l’Entité au dessus, qui veille sur cette forêt.
  • Appeler la Force et les Puissances de la nature et tous les arbres reliés pour former un mur d’énergie qui protège et entoure la forêt amazonienne.
  • Soutenir les arbres dans cet éveil planétaire. Que ces Entités réagissent avec leurs moyens qui ne dépendent pas du pouvoir et de la volonté des hommes mais des forces supérieures de l’Univers.
  • Appelons fermement l’éveil de ces forces divines qui nous protègent afin qu’elles agissent et empêchent toute contamination ou destruction de toutes sortes de ce poumon de la terre qu’est la forêt amazonienne.
  • Appelons les forces invisibles des arbres à se défendre, se manifester et nous les soutiendrons : elles attendent que nous soyons en accord avec elles.

Que l’homme blanc cesse de massacrer nos grands amis (les arbres) dont la présence et l’aide nous sont indispensables. Sinon ces belles entités se retireront dans d’autres dimensions.

Voici l’appel des arbres de la forêt amazonienne venus me trouver ce jour au pied de la Sainte-Victoire dans le sud de la France.

Luce sotto l'alberoAvançons pour la reconquête de cette communion en action. Quand la terre est en danger, nous, humains, le sommes aussi. Il est temps d’appeler l’intervention du monde protecteur invisible de ces forces naturelles. Rendons-leur cette place sacrée dans notre monde endormi et coupé de son essence.

J’appelle l’aide des Forces ancestrales pour nous soutenir dans ce retour.

Que les hommes se tiennent la main pour s’occuper de la terre avec autant d’Amour que la nature nous en donne.

Alors aucun homme ne pourra plus voler ni envahir la terre du prochain sans savoir qu’il détruit une partie de son Unité, de son âme, de sa Fraternité humaine : le Grand Corps des cellules de la Terre.

Aidez à réveiller cette nature qui dépend de nous comme nous dépendons d’elle. Qu’elle retrouve ses droits.
Que l’homme respecte sans attendre les lois de la Nature, c’est un devoir de survie et le respect du retour de notre Père sur la Terre.

Et qu’il en soit ainsi selon Sa Loi.
À travers le Grand Corps des Cellules de la Terre.

Myriam, à la Sainte Victoire (13)