Une nouvelle Conscience d’Unité « Planète-Terre » et « Cellule-Air »

Nous sommes physiquement Un avec le corps de la Terre.

L’inconscient collectif était plus difficile à libérer que l’inconscient individuel et pourtant actuellement émerge tout ce qui était caché. L’ego confond souvent son problème avec le problème collectif des mémoires de la Terre qui s’expriment à travers lui.

La guérison de l’homme et de ses nombreuses maladies est intimement liée aux conditions d’éveil de notre Planète qui remettent dans l’ordre ce qui n’y est plus. Nous sommes une partie du grand corps cellulaire collectif conscient, unifié par l’Amour et le tissu « Sol-Air » et les micro-particules conscientes. Par ce mystère, nous sommes « Un » avec la Terre, les Fils de l’Un, une fraternité cellulaire d’Êtres et d’Âmes dans la Matière, obligés de revenir aux Lois  d’Unité de l’Univers.
C’est pourquoi il est urgent que les enfants et les cellules de la Terre prennent physiquement conscience de leur interdépendance (« in-terre-dépendance »), leur Unité, leur responsabilité et leur possibilité d’agir ensemble.

1° Charte de la conscience :

Nous, enfants de la Terre et du Ciel,
Nous, cellules reliées à notre Père-Mère et à nos familles de Lumière,
Nous découvrons de nouvelles Lois d’intelligence cellulaires et atomiques.
Nous sommes solidaires (« solide-air ») et nous marchons ensemble, cellules et particules élémentaires (« élément-terre ») de la planète en accord avec de nouvelles Lois salutaires (« salut-Terre ») reliées à l’Univers-Terre. Ces dernières régissent les mondes invisibles et le tissu qui traverse tout pour les remettre à leur place à tous les niveaux, jusqu’à l’atome.

Codes-dans-la-trame

Nous sommes représentatifs de nombreux Univers de différentes « couleurs » et nous nous devons de les regrouper. Cette unité et l’harmonie qui s’ensuit sont les éléments essentiels pour restaurer et préserver la paix des nations, afin que tous ces mondes vivent dans la bonne entente de leur pluralité, en communion et représentation de l’Alliance (groupement des différents mondes « In-terre-dimensionnels » de Lumière en relation avec le gouvernement galactique et les Lois cosmiques) et de ces différents Univers. Nous sommes « complément-Terre », Êtres de Lumière et de Terre !

Notre force est de traverser l’inconscient personnel, collectif et terrestre pour retrouver toutes nos réalités en Terre. Le corps tombe malade (mal-à-deux) quand les cellules dorment, et qu’elles sont séparées du Tout. Nous perdons alors le Plan divin dans la matière.

Le travail qu’il nous est demandé d’effectuer pour la Terre est le prolongement d’un système et d’un gouvernement en accord avec l’Ordre de l’Univers. Ce qui nous motive, c’est le respect de l’Alliance et du sens sacré avec les différents Univers.

On fait grandir l’Alliance, on ne l’envahit pas.
On sert l’Alliance, on ne l’asservit pas et on ne l’utilise pas.

2° Une Terre d’accueil pour les êtres interdimensionnels

« Bienvenue à vous qui représentez tous les mondes d’où vous venez,
puisqu’il est demandé d’Être Terre d’accueil
des dimensions supérieures sur la Terre .»

Dès que nous sortons de la dualité, nous accueillons les Êtres d’autres dimensions et retrouvons ces parties délocalisées en nous-mêmes. Nous pouvons alors restaurer les accords avec ces mondes invisibles afin de libérer le Vaisseau lumineux prisonnier, enfermé sous la Terre.

La planète est un laboratoire d’expériences pour travailler et vivre autrement, en communiant ensemble, afin de « Père-mettre » l’arrimage d’une nouvelle Intelligence et la paix des nations. Nous sommes « un ver à Soi du cocon de l’Univers ». Nous ne sommes plus des personnalités mais des énergies travaillant ensemble à la reconstruction de l’harmonie dans ce monde. Nous reformons une autre créature afin de développer un nouveau sens à notre famille d’Êtres. De cette réalité naîtront de nouvelles fonctions et de nouvelles Lois pour un nouveau gouvernement de la tête et des pieds afin que le Supramental descende dans la Matière pour réunifier l’Amour, l’Esprit et le Corps dans une Réalité plus impersonnelle, communautaire et cellulaire.

Nous sommes terriens,
Conscients d’être extra-terrestres et intra-terrestres :
Pour cela, nous sommes de vrais humains (« hume-Un ») !

Colombe

3° L’Appel de « Daat », Is-Râ-El

Pendant un voyage en Terre d’Is-Râ-El, nous sommes avec mon partenaire au bord de la Mer Morte. Après avoir cherché en vain un hôtel, un homme nous propose de nous héberger. De là, je suis alors invitée à Névézoar, qui signifie « Les sources de la splendeur ». Dans la soirée, assise sous un palmier au bord d’une piscine, une énorme datte me tombe sur la tête. Elle est délicieuse. J’apprends plus tard par une amie, Marie, que « Daat » signifie la connaissance en hébreu. Ce jour-là, j’entends sous le dattier :

« Ce ne sont pas les hommes qui feront la paix.
Mais, vous les femmes, retournez au désert de vos Pairs !
Quittez « Pharaon » et son pouvoir en place
Qui rend esclave votre âme et vous écrase !
Traversez de nouveau le désert de vos corps !
Femmes, écoutez vos amis de Lumière !
Traversez l’inconscient des eaux rouges matricielles
Pour retrouver en vous-mêmes la Terre Promise, la Terre de Lumière.
Ce que vous faites à l’intérieur de vous,
C’est pour les Femmes et les Hommes de toutes les couleurs
Et pour la Terre qui se meurt, que vous le faites. »

De retour en France, en Septembre 2000 :

FEMMES, MES SŒURS ET HOMMES DE CŒUR, MES FRÈRES, PRÉPARONS LA PAIX

Retour d’Israël, du Sinaï, du désert, de la Mer Rouge, de Jérusalem... des lieux, des amies, l’émotion des retrouvailles d’une Terre sacrée, mère des tribus d’Abraham.
Une histoire vivante brûle nos entrailles : Femmes et Terre, nous sommes ! Quelle souffrance pour nos frères, les hommes qui se battent avec peur et violence, déchaînant les instincts meurtriers.

Marche pour la Paix - 2000

FEMMES DE TOUS PAYS, MES SŒURS !

Refusons du plus profond de nos fibres féminines
Ces forces qui pillent la Terre.
Redressons-nous ! Entamons cette longue et belle marche tranquille,
Profonde et consciente, au cœur de notre corps, du couchant au levant.
Débusquons et chassons l’ennemi intérieur,
Ces forces et ces mondes cachés dans l’homme
Qui veulent posséder et envahir notre Terre,
Qui nous aliènent et nous asservissent depuis trop longtemps.
Et vous mes sœurs juives, musulmanes, chrétiennes et de toutes croyances,
Délivrons notre corps et refusons de servir l’oppresseur qui s’approprie notre Terre.
Traversons de nouveau le désert des hommes ensemble avec la Lumière.
Notre corps est prisonnier de forces destructrices
Qui ont pris le pouvoir, oppriment, détruisent et paralysent notre Terre.
Regroupons-nous ! Faisons la paix en voyageant avec la Lumière dans notre corps.
Armons-nous d’Amour et de conscience
Et rallions-nous à l’Alliance qui nous rendra notre liberté profonde et notre dignité.

NOUS, FEMMES, SŒURS, MÈRES, AFFIRMONS TOUTES ENSEMBLE :

– Refuser l’enrôlement de nos enfants pour la guerre, nous, Mères qui donnons la vie :
Sauvons-la, défendons-la, respectons-la !
– Quitter ce qui prend notre Terre et notre corps sans respecter l’Amour,
Massacrant enfants, maris et compagnons.

Femmes, soulevons nos Terres endormies, nos frontières,
Dépassons les rituels qui nous séparent.
Femmes, La Terre se meurt de notre trop longue absence.
Elle a été paralysée d’un profond sommeil, abusées que nous sommes.
Reprenons notre place !
Les éléments se déchaînent et la Terre crie son besoin d’être réunifiée, respectée
Et reconnue sacrée, retrouvailles de Son amour avec le Soleil.
Sœurs et frères de cœur de toutes religions et de toutes couleurs,
La Paix sur cette Planète se fera grâce à nous en communiant avec la Terre.
Nous sommes tous responsables.
Délivrons notre humanité !
Formons une armée de la Paix !

Voici le chant que j’ai reçu en 1969 :

INTERNATIONALE DE LA PAIX
La force ne cesse de détruire,
Seul l’amour pourra tout reconstruire,
Et ce souffle me parcourt
Pour former une armée de la Paix.
Soulevons nos frontières,
Soulevons les frontières, mes frères,
Puisque le sang qui coule dans nos veines,
Puisque le sang qui coule dans mes veines, est universel.
Ainsi devra l’être notre amour,
Ainsi devra l’être notre amour,
Ainsi devra l’être notre amour.

Il est clair que tout acte de rassemblement pour la Paix sera soutenu et protégé par l’Amour et les forces de Lumière. Cependant, parallèlement, nous pourrons soulever des réactions inconscientes d’opposition à l’évolution qui sèment la séparation, la violence, la peur et l’inertie. Ces forces de conservation entretiennent la guerre des uns contre les autres. Le sachant, nous devons faire preuve de conscience en nous en dégageant, sans y répondre nous-mêmes. Là commence le véritable combat, non-violent, mais conscient, pour la Paix.

À l’époque, Moïse a quitté  Pharaon, le système en place, pour choisir une royauté divine. Il a traversé le désert et la Mer Rouge, celle de l’inconscient matriciel. À présent, nous devons continuer à l’intérieur de nous.

canstockphoto1735968-1024

4° « Sermon Sol-air pour la Terre »

Nous sommes Fils et Filles du monde, de la Terre et du Ciel. C’est la même Terre et le même Soleil pour tous.

Apprenons la langue de Surya (Soleil en sanskrit).
Dieu est grand... Lui Seul existe...
Que le cœur se ravive « en-corps » !
« Râ-vie » du langage unique que le Soleil nous apporte,
À genoux devant Lui, à genoux, nous sommes « couronnés ».
Rendons grâces à Celui qui Est « No Name, No Face, No Age, No Time ».

À tous ceux qui veulent la paix, catholiques, protestants, Incas, Mayas, Indiens, Tibétains, Chinois, juifs, musulmans, hindouistes et autres, à Pachamama (la Terre pour les Incas), rendons grâces et demandons le grand pardon. Toutes les religions cherchent la même chose... un grand centre bleu foncé de Lumière où il n’y a plus d’images, où tout est unifié, l’envers et l’endroit d’une même main.

« Lakhmed » : tu es un autre moi-même.
La femme n’appartient pas à l’homme, elle appartient à Dieu, à la Lumière sur Terre.
L’homme n’appartient pas à la femme, il appartient à Dieu, à la Lumière dans la Terre.
Pour tous nos frères et sœurs, dans toutes les langues, c’est toujours le même Soleil pour tous : Sun (anglais), Surya (sanskrit), Hélios (grec), Inti (inca), Shamesh (hébreu), Shems (arabe), Hao (maya), Tonatiah (aztèque), (égyptien)...

Et pourtant, c’est la même graine qu’Il a mise dans mon jardin et dans celui des autres. Entre Shamesh et Shems, il n’y a qu’une différence d’accent. C’est toujours la même Terre, le même vent, le même Soleil... Et si on tue pour une histoire d’accent aigu ou circonflexe, c’est vraiment très « grave » !
Cette graine pourrait bien tomber dans ton jardin et le mien.
Que l’imprégnation solaire soit la plus forte ! Le Soleil et la Terre sont Un !
Pourtant, nous avons des accents différents pour les nommer. C’est une richesse. Que cela ne soit pas une source de division !
Seigneur, s’il Te plaît, réveille le Germe « Sol-Air » afin qu’ils sortent de l’illusion.
Ce Germe a posé ses mémoires en Soi... et de vie en vie, il ne meurt pas.
N’est-ce pas là notre unité, notre force ?

Quelle est donc la couleur de votre Terre ? Rouge, jaune, noire, blanche... ?
La Terre n’en peut plus de notre petitesse.
La Terre est religieuse, la Terre est une amante solaire, tout simplement.
Qu’est-ce que la religion nous demande ?
De relier toutes choses entre elles. Cela Est la Réalité.
Dans ce cœur où tout s’unifie, il ne reste que l’envers et l’endroit d’une même main, Sa main.
Tout n’est que sons et mouvements... un invariant qui s’enroule et se déroule à l’infini...

Seigneur, permets que je revienne sur Terre les aider !
« Prends le vêtement de la Terre et mène-le vers la Lumière. »
Soleil, s’il te plaît, aide-moi à le nettoyer !
« N’oublie pas ton amour, n’oublie pas ton amour ! »
Et j’ai vu la prison de l’homme... mais la Terre s’éveille : de ses profondeurs sort un Vaisseau nacré-argenté qui retourne vers l’Univers... Il n’est ni catholique, ni juif, ni musulman ...
Et le corps fait mal comme pour un enfantement.
Qu’il est difficile de prendre « le corps de la Terre », « chair » Myriam... qu’il est difficile !
Des épines, des flèches, des coups de marteau, des barreaux de prison, des bombes atomiques, du kérosène ... infectent son Corps et le mien.
J’ai Ta promesse, Mon Amour, d’aller vers un nouveau Soleil.

La Terre sacrée est Une. Nous sommes UN avec Elle.
Le trésor de la vie est entre vos mains.
À quelle Terre appartenons-nous ? L’ancienne ou la nouvelle ?
Il nous reste à mourir à nos vieux repères pour que le nouveau Soleil et la Terre sacrée reviennent !

Nous avons enregistré cela dans nos cellules, le langage du Soleil et de la Terre.
Le sang et la jouissance solaire sont profondément religieux, tout l’or de Dieu en Soi-même.
Le germe de nos parents passera, le Germe « Sol-Air » ne mourra pas.
Ensemençons le germe du futur !

Souveraine est la Loi qui vient : aucun Être ne peut venir sans respecter Sa Loi. Ainsi commence la deuxième naissance. Les murs s’écroulent et la Terre vibre d’un nouvel espace-temps. Pendant que l’homme se redresse, la Terre s’éveille. Pendant que s’imposent de nouvelles structures dans la tête, la Terre se redresse, traversée d’une nouvelle Matière-Lumière. Les chocs seront innombrables mais la victoire certaine.