Un nouveau champ d’action ou terrain d’expérience nous est proposé dans le Corps de la Terre

Comment libérer un nouveau territoire caché sous le sacrum, l’ancienne base coupée de l’Alliance, afin de laisser remonter les Cités intra-terrestres ?
Cette action qui travaille sur la colonne vertébrale (l’axe de la Terre), le sacrum et le reptilien, a pour but de ramener la Lumière blanche à travers nos bases actuelles. Il nous est proposé de laisser émerger, à l’intérieur de nous, un nouveau continent ou une nouvelle Terre-Matière dont les valeurs sont justes, non déviées, en accord avec la Cité de Cristal. Oui, c’est une révolution !
Ce nouveau territoire qui s’ouvre dans nos fondements nous oblige à servir les Confédérations galactiques auxquelles nous appartenons. Nous sommes bouleversés car nous comprenons l’enjeu dans le système actuel périmé, étroit, non adapté aux nouvelles bases qui émergent.
Cette Intelligence qui vient sauver l’humanité apporte ces nouvelles valeurs pour libérer la Femme ou l’Homme (OM) de Lumière.
Celle-ci nous demande de lâcher nos vieux fonctionnements mentaux de l’ancien pouvoir qui sont liés à la dualité mentale Homme-Femme exigeant de nous un changement radical de référentiels.

Les bases du sacrum sont actuellement durcies, fossilisées, sans vie. Elles renferment et maintiennent en nous tant de peurs de l’effondrement de l’humanité depuis la chute, tant de fonctionnements non humains, archaïques qui ne doivent plus nous éloigner de la vraie source de ces autres dimensions supra-terrestres. Nous changeons de contrôle. Ainsi, ces dimensions pourront mieux nous aider et nous soutenir. Les Cités de Cristal, dans l’invisible, n’ont cessé de nous protéger et de protéger la Terre.
Mais au moment de cette révolution de notre ancienne espèce et de la remise en place de l’Axe, une nouvelle constitution intérieure politique et mentale, une nouvelle construction et une protection s’imposent.
Cette structure cristalline et vibratoire, invisible, commence sa remontée pour libérer l’homme de la troisième dimension de ses limites. Cette Intelligence est à l’œuvre depuis un moment pour se poser. Va-t-on l’accueillir dans nos corps, pour la Terre et pour l’Humain ?
Elle demande notre adéquation, notre soutien par nos choix et de nouveaux actes.
Ainsi, cet autre territoire en nous, cette dimension, grandira dans la Cité des Hommes.

La Cité de Cristal n’appartient à personne, car cette dimension duelle homme-femme est dépassée.
Cette nouvelle Matière est un autre Amour cellulaire, atomique, de Lumière qui vient ouvrir des portes en nous – sur la Terre – pour nous aider à nous réaligner, à re-former la Confédération galactique, et changer notre système d’exploitation actuel.

Serons-nous prêts ensemble à créer ce nouveau territoire, non plus soumis aux anciens instincts, mais à la sauvegarde de cette essence d’une autre dimension sur la Terre ?

Serons-nous prêts à ouvrir en nous, à laisser de la place dans nos bases pour recevoir ce qui vient de cette nouvelle Essence-Terre ?

Serons-nous prêts à dépasser l’ancien bocal personnel pour libérer sur la Terre, en nous, la Femme et l’Homme de Lumière, la Cité nouvelle, dans l’Esprit – le Cœur – le Corps de l’humain ?

La séparation de l’Homme-Femme fut la source de la séparation de l’Unité, la base de graves conflits dans le système actuel.

Comment régler cet énorme drame si ce n’est en nous offrant à une nature supérieure, la nôtre, la vraie, redevenue vivante !

Le conflit des générations, des différentes religions, des couleurs de peau, de races, est tout à fait réglé dans les Cités cristallines.
Le sens de la Synarchie est possible dans cette civilisation nouvelle où les Êtres, en bonne santé, se côtoient dans l’harmonie et dans la Paix en communion avec la Terre.
Nos choix, nos désirs sont très délicats, mais les autres dimensions viennent nous aider à cette mutation de l’Espèce.
Chaque fois que nous éprouvons une frustration de part et d’autre, nous sommes obligés de nous ouvrir à une autre dimension pour mieux nous comprendre dans le silence cellulaire.

Pour ce voyage,
À bientôt.

Myriam