Présentation du site

De nos jours, la Terre pénètre un nouveau cycle d’évolution impliquant un nouveau champ de cohérence tandis qu’un autre touche à sa fin. Un champ vibratoire, de plus en plus intense et rapide, nous traverse apportant de nouvelles données pour nous faire entrer dans la pulsation d’origine de l’Univers.

Durant cette phase d’accélération évolutive la terre subit un véritable réaxage, une ostéopathie terrestre, en quelque sorte. Synchroniquement, il est primordial que l’homme retrouve dans son corps cet axe d’origine Ciel/Terre dont il a été coupé jadis.

io-chamane-montage_500x354_2

En effet, depuis cette « chute », différentes empreintes cellulaires et génétiques ont modifié nos « programmes » dès le stade moléculaire de l’ADN et influencé en conséquence nos comportements pour nous aliéner parfois dans de vieilles structures inconscientes, carcérales et « anti-évolution ».

Nous avons maintenant la possibilité de rétablir le lien avec notre histoire d’Âme (énergie) et d’Être (vibration) par une traversée consciente des cellules à l’atome.

« Ce que l’on fait dans notre corps, nous le faisons dans celui de notre Mère la Terre » et chaque cellule et atome que nous éveillons dans notre corps, hologramme de la Terre, est une partie de cette dernière qui se réveille. Par la mise en place de nouvelles structures alchimiques (géométrie, danse, mouvements sacrés...), de nouveaux programmes peuvent être envoyés via le canevas alchimique des trames (Être-Âmes) de l’Univers, pour guérir notre corps et celui de la Terre.

Pour cela, un autre mental, d’autres « référents-ciel » et de nouveaux programmes, aussi bien structurels et matriciels que génétiques et « com-porte-mentaux », sont de mise pour vivre ce « pas-sage » merveilleux et inéluctable en pleine conscience, tant sur le plan spirituel que sur les plans physique et matériel. Il sera alors possible de transformer, au-delà de l’inconscient individuel, l’histoire de l’inconscient collectif et les mémoires de la Terre, afin d’être physiquement préparés au retour de cette nouvelle Matière Terre.

MYRIAM :

« À l’heure d’une telle évolution pour notre planète-Mère (et par conséquent, notre corps), comment être en harmonie avec nous-mêmes et l’Univers sans passer par un renouveau profond ? Comme le disait l’Être solaire Christos : ” Si tu ne quittes pas ton papa et ta maman, tu ne peux me suivre ” ; il s’agit là des images et des structures mentales anciennes dépassées pour la dimension qui vient.

Comment prétendre retrouver notre Être Divin sans passer par la traversée de nos vieux programmes personnels ?

Comment dépasser nos limites personnelles, sans devenir conscients, des pensées cachées ou influences génétiques collectives... tous ces états ressentis ?

Les vieux programmes doivent désormais être traversés, intégrés, dépassés pour que s’installent les nouveaux. Nos structures mentales et nos matrices temporelles sont un frein à la transformation actuelle. Nos reproductions anciennes sont devenues mortelles, aliénantes, trop étroites par rapport à la grandeur qui vient, si bien qu’elles craquent. Une histoire, notre histoire de Père et de Mère infiniment plus puissante nous attend. La grande famille intra et extra-terrestre que nous avons oubliée ne demande qu’à refaire surface à l’intérieur de nous afin que renaisse le souvenir de notre Terre d’Unité.

D’autres Intelligences traversent la terre : nous devons physiquement nous y préparer.

Nous acceptons sans difficulté que les scientifiques découvrent avec des appareils extérieurs de nouveaux états de matière ainsi qu’une évolution des structures actuelles en constant renouvellement. Mais ce que les scientifiques découvrent à l’extérieur, notre matière consciente le vit à l’intérieur.

L’infiniment grand se cache en nous dans l’infiniment petit, c’est la « merveille des merveilles ».

Notre corps est le réceptacle de cette mutation, le laboratoire nécessaire à l’évolution de notre Terre.
Ainsi, il devient évident que l’évolution scientifique suit l’évolution intérieure de notre humanité et l’inverse est vrai aussi, si toutefois nous sommes prêts à comprendre nos liens entre intérieur et extérieur.

Comment l’homme peut-il suivre et vivre cette évolution s’il n’a pas dépassé définitivement ses programmes personnels égotiques de survie de l’ancienne espèce quand la nouvelle est déjà là ? D’autres programmes nous attendent pour accueillir en nous ces nouvelles intelligences.

Il devient donc urgent de naître du Nouveau, de créer et au lieu de reproduire de nous reconstruire. Cela revient :

  • à nous libérer de nos illusions et de nos imprégnations anti-évolution,
  • à réactualiser notre potentiel réel, c’est-à-dire le Vivant en nous-mêmes.

Nous sommes alors capables de mieux sentir l’inconscient collectif et karmique que nous subissons autant que l’inconscient parental et de nous en extraire.

Forts de ce réveil, nous voici en état de retrouver les mémoires de notre Père (ce qui vient « d’en haut ») sans être séparés par notre mental et les mémoires fabuleuses et oubliées de notre Mère-la-Terre (ce qui vient “d’en bas”). Dès lors, combien de grandeur, de vastitude, de magie, d’émerveillement nous attendent !

Alors vient la nouvelle Naissance où l’Être in-terre-dimension-el et l’Âme cosmiques venant de l’Univers marchent ensemble à travers ce corps sans se confondre avec les apparences (appâts-rances).

L’heure du Grand Retour au cœur de la cellule et de l‘atome est arrivée, le retour à nos vraies origines. Alors conscients d’être redevenus les voyageurs que nous sommes depuis toujours, nous parcourons différents états de matière aux structures innombrables et variées mais non mentales.

Le grand rassemblement planète-terre-cellulaire peut commencer. Nous redevenons adultes et conscients de notre interdépendance. La vraie fraternité des Êtres  “venus d’ailleurs” et des Âmes libérées peut enfin se partager. Cette nouvelle naissance est nécessaire car elle est intimement liée à la mutation de notre espèce et à l’évolution d’une Terre vers une autre ».